manifestation-chanel2

La manifestation festive de Chanel

Un défilé de mode aux allures de manifestation ? Non, vous ne rêvez pas.  Les sublimes créatures tenant pancartes et microphones, sont bien les mannequins du fashion show 2014 de Chanel. Un vent de liberté souffle dans la maison Chanel, et l’instigateur de cette révolution n’est autre que Karl Lagerfeld. Arborant des panneaux tels que« faites la mode pas la guerre » ou encore « Libérez la liberté » les tops modèles ont battu le pavé sous la verrière du Grand Palais.


Un happening très chic

Le célèbre couturier de la marque Chanel, n’en est pas à son premier coup d’essai, puisqu’il avait précédemment fait défiler ses protégés dans un décor de supermarché. Si Lagerfeld a choisi, cette fois-ci, pour son prestigieux défilé, de recréer une avenue parisienne ce n’est pas par hasard. Car c’est bien dans la rue aujourd’hui, que les tendances se créent et que la mode existe. L’élitisme n’est plus synonyme de succès pour une collection. En effet se sont à présent les fashionistas qui font et défont les modes. Les modeuses ont dorénavant davantage de pouvoir et font parfois même figure de prescriptrices de mode.  

Le happening de Karl Lagerfeld  s’inscrit donc dans une logique de marketing de la mode. S’inspirant, s’appropriant et surfant sur cette tendance. 


Une collection aux inspirations 60’s

On retrouve dans les tailleurs en tweed et les imprimés « arty », arborés par Kendall Jenner, Cara Delevingne ou encore Gisele Bündchen, l’influence de la mode des années 60. Ce côté rétro est totalement assumé par la mythique maison de mode qui en profite par ailleurs pour faire un clin d’œil aux mouvements de revendications des années 68.

Cette collection printemps-été de Chanel qui, selon les mots de son créateur, est « pleine de gaieté et d’espoir », rend hommage à cette période de contestation. Une véritable révolution pour la marque.

Découvrez les travaux des étudiants de l' école de stylisme ESIMODE

Source : Huffington Post, 7sur7.be, 20 minutes