GERAUD-CAMINEL

Portrait d'ancien : Géraud Caminel, modéliste chez Julien Scavini

Après avoir étudié durant quatre ans le modélisme et le stylisme à l' école de mode de Toulouse, Géraud Caminel a trouvé un emploi à Paris, pour le tailleur Julien Scavini.

Géraud Caminel 1

Témoignage d'un ancien étudiant en modélisme à Esimode

Esimode : Bonjour Géraud. Quand avez-vous intégré notre école ?

Géraud Caminel : Je suis arrivé à Esimode en 2010. J'ai fait trois ans de modélisme, puis j'ai rejoint la quatrième année de la formation Créateur de Mode. Je n'avais pas envie de quitter l'école tout de suite et je souhaitais me perfectionner en dessin. De plus, la quatrième année du cursus créateur de mode permet d'aller au-delà du vêtement en s'attardant sur un projet d'entreprise, ce qui est intéressant.

Esimode : Que retenez-vous de vos années à l'école ?

G.C. : Mes années à Esimode se sont très bien passées, j'en suis ravi. J'ai appris toute la structure du vêtement, les volumes... J'ai également appris à savoir coudre et à voir la qualité du produit à travers les finitions, les coupes. J'ai pu développer un regard très pointu vis-à-vis de tous les détails. A côté de cela, on découvre ce qui est fait en industrie et donc tout ce qui se cache derrière le vêtement ! Quand on voit une pièce en boutique, on ne se rend pas compte de tout le travail qu'il y a eu en amont. 

J'ai aussi apprécié d’apprendre ce que j'avais vraiment envie d'apprendre. Je m'explique : avant Esimode j'avais fait un an d'IUT en électronique et je me suis rendu compte que ça ne me plaisait pas. Quand je suis arrivé à Esimode j'ai tout de suite été passionné, c'était très intéressant pour mon profil.

Esimode : Qu'avez-vous fait une fois votre diplôme obtenu ?

G.C. : En quatrième année, j'ai effectué mon dernier stage chez un tailleur, Julien Scavini, de septembre à décembre. Il m'a recontacté au printemps alors que j'étais encore à l'école pour me proposer de travailler avec lui. J'ai donc trouvé un emploi avant même d'avoir eu mon diplôme ! Cela fait maintenant deux ans que je travaille avec lui.

géraud caminel 2

Géraud Caminel, modéliste et tailleur pour Julien Scavini

Esimode : Pouvez-vous nous parler de votre poste plus en détails ?

G.C. : L'entreprise pour laquelle je travaille est spécialisée dans le demi-mesure. Nous faisons des costumes qui sont fabriqués industriellement dans des usines. Nous en avons une en Roumanie et une en Italie. Mes missions sont donc d'aiguiller les clients dans le choix du tissu, de les aider dans les détails de style, de procéder à la prise de mesure (c'est là que mes connaissances en modélisme me servent le plus, cela m'aide à bien visualiser comment modifier la structure du vêtement pour l'adapter le mieux possible à la morphologie du client.). Une fois que la commande est produite par l'usine, nous devons procéder aux finitions. Je m'occupe de toutes les retouches nécessaires pour faire en sorte que le costume tombe parfaitement.

Esimode : Quels sont les aspects que vous appréciez le plus dans votre métier ?

G.C. : J'aime tout ! Au cours de ma dernière année d'études, j'ai décidé de m'orienter vers le secteur Homme car cela me plaisait énormément, et plus particulièrement vers le tailleur. C'est ma passion. Je travaille avec plaisir, tout le temps.

Esimode : Si vous en voyez, quelles sont les difficultés de votre métier ?

G.C. : Certainement d'arriver à gérer les clients difficiles. Nous sommes confrontés à des personnes qui avaient l'habitude d'aller chez des tailleurs qui faisaient tout à la main, ce qui n'est pas le cas chez nous. Ils ont des attentes auxquelles on ne peut pas répondre. C'est la seule difficulté que je vois... ce qui est donc assez secondaire ! Tout se passe très bien sinon.

Esimode : Selon vous, quels sont les atouts indispensables d'un bon modéliste ?

G.C. : Il faut chercher plus loin que ce que l'on nous apprend. Il faut énormément de travail, être passionné. Les recherches personnelles, les expérimentations, les coupes que l'on fait comptent pour beaucoup, que l'on évolue dans le secteur du modélisme ou du tailleur. Il faut beaucoup de travail pour aller le plus loin possible.

Esimode : Quels sont vos projets professionnels ?

G.C : J'aimerais poursuivre dans cette voie ! J'apprends beaucoup et je me sens bien dans cette entreprise, je souhaite donc y rester pour l'instant.