carmen-espérou

Après son BTS Design de Mode, Carmen Espérou a intégré la maison LOEWE

Nous avons récemment appris avec plaisir que l’une de nos anciennes élèves du BTS Design de Mode, Carmen Espérou, a réussi à intégrer l’Institut des Métiers d’Excellence LVMH en rejoignant la maison LOEWE, en apprentissage au sein de l’Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, en 1ère année de CAP Couture Tailleur.

Rencontre avec Carmen Espérou, ancienne étudiante en BTS Mode

Esimode : Bonjour Carmen. Avant de nous parler de ton contrat d’apprentissage chez LOEWE, peux-tu nous résumer ton parcours ?

Carmen Espérou : Au lycée, j'ai fait un bac littéraire avec une option Arts Plastiques dans l'idée de pouvoir m'orienter plus tard vers une filière artistique, tout en continuant à suivre des enseignements généraux. A l'époque, je savais déjà que je souhaitais travailler dans la mode ! Après avoir obtenu mon Bac, j'ai fait une MANAA, puis j'ai intégré le BTS Design de Mode où je suis restée deux ans.

Après mon diplôme, j'ai poursuivi avec une licence en Histoire de l'art : j'avais envie de rester dans un domaine artistique et je souhaitais également avoir la possibilité de faire des stages. Malheureusement la fac ne m'a pas trop aidée pour ça ! J'ai tout de même eu l'opportunité de faire un stage chez Maison Margiela pour la collection artisanale de Galliano. A cause de ces complications je n'ai pu y rester que deux jours... mais c'était déjà super ! J'ai également participé au concours jeunes talents « Talons Aiguilles », pour lequel mon dossier a été sélectionné. J'ai d'ailleurs pu réaliser plusieurs pièces pour un défilé et à ce sujet je remercie l'école et plus particulièrement Maryline (professeur de fabrication) et Christelle (professeur de modélisme) qui m'ont apporté leur aide et leur soutien pour la réalisation des pièces.

C'est parallèlement à ces projets que j'ai entendu parler de la nouvelle formation de la Chambre Syndicale de la Couture grâce à une ancienne élève de l' école de mode de Toulouse, qui a fait son BTS avec moi. J'ai décidé de candidater mais le processus est très sélectif. J'ai passé deux séries de tests d’aptitude à l’Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture suite auxquels j'ai pu passer plusieurs entretiens chez Dior, un entretien chez Dior Collection Croisière et Galliano, et le dernier entretien pour LOEWE, où j'ai été prise. Cela a duré à peu près 4 mois, mais je suis vraiment super contente du résultat. Il faut tenir bon, mais ça vaut le coup !

 

Esimode : Est-ce que le fait de travailler dans le secteur du luxe était une vocation ?

Carmen : Quand je suis entrée en BTS mode, je n'avais pas du tout en tête le côté luxe de la mode. Tout l'aspect commercial qu'il y a autour ne m’emballait pas vraiment. Mais grâce à un super professeur que j'ai eu à Esimode (Joseph Lestrade pour ne pas le nommer), j'ai compris que le luxe c'était aussi plus de libertés dans la création, plus de possibilités. Ce côté plus créatif me correspond davantage.

 

Esimode : Intégrer le milieu du luxe est-il difficile selon toi ?

Carmen : Un peu mais c'était un choix de ma part d'y entrer dès maintenant, car il est plus compliqué de s'y faire une place une fois que l'on a commencé à travailler dans le prêt-à-porter plus "industriel". Je me suis donc dit qu'il était préférable de foncer maintenant et de tout donner quitte à ce que cela soit dur.

De l'école de mode de Toulouse à l’Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne

Esimode : Peux-tu nous parler de LOEWE ?

Carmen : Quand je suis arrivée chez LOEWE, j'ai commencé à travailler sur la collection homme. Notre atelier réalise des prototypes qui sont choisis par le Directeur Artistique, pour être ensuite envoyés en production. C'est très difficile de décrire le style de Jonathan Anderson ! Pour moi la maison LOEWE c'est un style plutôt unisexe, le « cool » à l'espagnole avec des influences épurées mais toujours un coté fun. La marque est également reconnue pour ses pièces en cuirs, ses sacs et accessoires sont d'ailleurs vraiment superbes.

 

Esimode : Quel rôle occupes-tu précisément ?

Carmen : Pour le moment je fais surtout des petites retouches, le temps de gagner la confiance et que mon travaille s'améliore. Car si j'ai décidé de suivre cette formation c'est pour perfectionner mes connaissances en couture. Pour vous donner quelques exemples, il y a des vêtements pour le défilé qui sont revenus et j'ai cousu des boutonnières. J'ai aussi changé des élastiques, découpé des patronages... Je donne des coups de main là où c'est possible.

Je travaille avec un modéliste Tailor et une mécanicienne, mais aussi avec des intérimaires qui travaillent pour la Maison. Je collabore également avec une Garment Technician qui fait toutes les gradations pour la production et vérifie la qualité des produits finis.

Esimode : Qu'est-ce que tu aimes dans ton travail aujourd'hui ?

Carmen : Le fait que tout change ! Tous les jours un nouveau projet, des nouvelles choses... j'apprends toujours en fait ! En plus de ça le domaine du luxe est un secteur où il faut toujours faire de son mieux et ça pousse à se dépasser.

 

Esimode : Qu'est-ce qui te plaît dans la mode plus généralement ?

Carmen : J'attache beaucoup d'importance à l'innovation au niveau textile ainsi qu'à l'univers artistique d'une marque. C'est ce qui m'attire le plus.

Esimode : Quelles sont tes inspirations ?

Carmen : Je pense qu'il ne faut vraiment pas se limiter à la mode mais dans ce secteur j'aime beaucoup Proenza Schouler, Chanel pour leurs textiles, Lanvin, Valentino pour l'aspect historique, Maison Margiela, la créatrice Satu Maraneen...souvent des marques qui font beaucoup de recherches et qui conservent un côté artisanal et expérimental.

L'avis d'une ancienne élève d'Esimode

Esimode : Quelles sont les qualités indispensables dans ton métier selon toi ?

Carmen : De persévérer, d'aimer ce que l'on fait, d'être curieux de tout, passionné et d'oser.

Esimode : Quels conseils donnerais-tu aux futurs élèves d'Esimode ?

Carmen : De ne pas se décourager. Le BTS c'est beaucoup de travail, mais si on souhaite vraiment travailler dans la mode, cela vaut le coup.

Esimode : Qu'as-tu préféré dans ta scolarité à Esimode ?

Carmen : La proximité avec les professeurs. J'ai d'ailleurs gardé contact avec quelques-uns de mes enseignants et je leur suis reconnaissante de ce qu'ils m'ont appris.

 

Toute l'équipe d'Esimode remercie Carmen pour son temps et lui souhaite une excellente continuation dans ses projets !